La prime de l’Assurance automobile – Les critères de calcul et les recours en cas de litige

Le montant de la prime de votre assurance automobile est calculé en fonction de plusieurs critères. Dans ce guide complet, découvrez comment est calculé le montant de la prime d’assurance et les recours possibles en cas de litige avec votre assureur.

Sommaire :

Qu’est-ce qu’une prime d’assurance automobile ?

La prime d’assurance n’est ni plus ni moins que le prix de votre assurance automobile. C’est la somme d’argent que vous versez à votre assureur en contrepartie des garanties prévues dans votre contrat d’assurance automobile.

Dans la majorité des cas, le montant de la prime d’assurance est calculé sur l’année. Il peut être réévalué chaque année. Le paiement de la prime est échelonné au mois, au trimestre ou au semestre et effectué par prélèvement automatique.

Le montant de la prime est calculé par l’assurance d’après plusieurs critères liés au conducteur et au type de voiture. Plus les garanties proposées dans le contrat sont importantes, plus le risque est élevé, plus le montant de la prime d’assurance est élevé.

Premier critère de calcul de la prime d’assurance : le profil du conducteur

Le montant de la prime est d’abord calculé en fonction du risque d’accident du conducteur – et donc du profil du conducteur. Pour évaluer ce risque, l’assureur prend en compte plusieurs éléments :

  • L’âge du conducteur. Les jeunes conducteurs et les personnes âgées sont considérés comme plus à risque que les autres conducteurs. Si vous êtes jeune conducteur, l’assureur vous facture automatiquement une « surprime ». Le montant de cette surprime diminue de moitié d’année en année si vous n’avez pas d’accident.
  • Les antécédents de conduite. Lorsque vous changez d’assurance automobile, votre nouvel assureur vous demande en général un relevé d’information qui retrace l’historique des accidents que vous avez eus et l’état de votre bonus-malus. Cet historique est pris en compte dans le calcul de la prime.
  • Le métier du conducteur. Les compagnies d’assurance prennent aussi en compte le risque lié à la profession du conducteur. Les chauffeurs routiers par exemple sont considérés comme des métiers à risque.
  • Le lieu de résidence du conducteur. Les métropoles par exemple sont considérées comme des endroits plus risqués.
  • Le mode de stationnement de la voiture. Si la voiture est garée dans un garage sécurisé, les assurances estiment que le risque est moins élevé que si elle est garée dans la rue.

Deuxième critère de calcul de la prime d’assurance automobile : les caractéristiques du véhicule

Pour calculer le montant de la prime, la compagnie d’assurance prend aussi en compte les caractéristiques du véhicule : la marque et le modèle, son prix d’achat, son année de mise en circulation, le type de moteur (essence, diesel, gpl, hybride, électrique…). L’argus est parfois pris en compte.

La logique générale est la suivante : plus le véhicule a de valeur, plus la prime d’assurance est élevée.

Troisième critère : le niveau de garanties

Le montant de la prime d’assurance dépend aussi du niveau de garanties. Plus il est élevé, plus l’assurance automobile est coûteuse. Il existe deux principaux types d’assurance automobile :

  • Les assurances auto au tiers : Niveau de garantie minimum & prix moins élevés. Si vous êtes responsable de l’accident, seuls les dommages causés aux tiers seront indemnisés par votre assurance. Si vous n’êtes pas responsable de l’accident, c’est l’assurance du responsable de l’accident qui vous indemnisera.
  • Les assurances auto tous risques : Niveau de garanties élevé & prix plus élevés. Les assurances tous risques sont celles qui proposent le plus haut niveau de garanties. Ce sont les plus coûteuses.

Bon à savoir : Vous pouvez aussi souscrire une assurance auto au tiers améliorée. Il s’agit d’une assurance au tiers comportant des garanties optionnelles, par exemple : vol, incendie, bris de glace…

Si vous utilisez peu votre véhicule, vous avez sans doute intérêt à choisir une assurance au kilomètre. Dans ce type d’assurance, le montant de la prime est calculé en fonction du nombre de kilomètres que vous parcourez avec votre voiture.

Précisons que vous devez informer votre assureur à chaque fois qu’il y a un changement lié à votre situation (déménagement par exemple) ou à votre véhicule. En fonction de votre changement de situation, votre compagnie d’assurance auto pourra soit réévaluer le montant de la prime d’assurance, soit vous inviter à souscrire un nouveau contrat.

Bon à savoir : Si vous n’informez pas votre assurance en cas de changement de situation, l’assurance peut décider de résilier votre contrat d’assurance unilatéralement.

Le montant de la prime d’assurance auto dépend aussi de votre bonus-malus

Le bonus-malus est un coefficient (entre 0,5 et 3,5) appliqué à votre prime d’assurance. Ce coefficient est mis à jour chaque année et est calculé en fonction des sinistres que vous avez eus. Si par exemple votre prime d’assurance est de 500 euros par an et que vous avez un coefficient de 2, vous paierez 1 000 euros.

Ce bonus-malus est calculé uniquement en fonction de votre conduite. Il ne prend pas en compte le type de véhicule.

Pour en savoir plus sur ce coefficient et son mode de calcul, découvrez le guide complet sur le bonus-malus.

2 conseils pour choisir votre assurance automobile

Si vous souhaitez souscrire une (nouvelle) assurance automobile, nous vous conseillons de contacter plus assurances et de comparer les devis. Mais attention, dans votre comparaison, vous devez prendre en compte le niveau de garanties. Il est possible qu’un devis soit plus élevé qu’un autre parce qu’il propose plus de garanties.

Encore une fois, si vous roulez très peu, nous vous recommandons de vous intéresser aux assurances au kilomètre. Elles seront plus avantageuses pour vous. De nombreuses compagnies proposent ce type d’assurances.

Que faire en cas de litige avec votre assurance automobile ?

Si vous avez un litige avec votre assureur concernant la prime d’assurance, la résiliation du contrat, l’application de la franchise ou une indemnisation, vous devez suivre dans l’ordre ces étapes :

  • En informer votre conseiller habituel (courtier ou agent d’assurances)pour trouver une solution.
  • En cas d’absence de solution, contacter le service réclamation par écrit.
  • Saisir le médiateur de l’assurance.
  • Poursuivre votre assurance automobile devant les tribunaux. Si le litige est porté devant un tribunal de grande instance (devenu Tribunal judiciaire depuis le 1e janvier 2020) (montant en jeu supérieur à 10 000 euros), vous devez vous faire accompagner par un avocat en droit des assurances.

Attention: le médiateur doit être saisi dans un délai de 2 mois à 1 an après l’envoi du courrier de réclamation.

Pour en savoir plus sur les modalités de recours en cas de litige avec votre assureur, découvrez notre guide complet : « Assurance automobile : Que faire en cas de litige avec votre assureur ?« .

FAQ : Divorce, droit de la famille

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Il n’est pas toujours simple de s’y retrouver dans la jungle des professions juridiques. Conscient de ce problème, nous avons créé Monexpertdudroit.com pour vous aider à trouver professionnel du droit dont vous avez besoin.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.